10-startups-belge

Des startups qui viennent en soutien à d’autres compagnies

Omar Mohout, spécialiste des startups en Belgique, avait déjà repéré ces 10 startups Belges innovantes en 2015 dans cet article du Geek Time.

Les entrepreneurs Belges développent des approches unique et innovantes. Plus de deux tiers des startups belges sont d’ailleurs orientées B2B (business to business). Ce qui est étonnant car cette proportion va à l’encontre de celle retrouvée dans l’un des endroits les plus innovants au monde, la Silicone Valley.

A y regarder de près, la Belgique est située au centre de ce que l’on appelle la « Blue Banana », région avec la plus grande diversification en matière de structures, d’industries, d’expertises et de compétences au monde. Le plus grand défi, lorsque l’on veut dresser une liste des projets qui ont un vrai potentiel, est justement de parvenir à sélectionner à un nombre réduit de projets. Basée sur la sélection du spécialiste Omar Mohout, voici une liste de 10 startups sur lequelles garder un œil en 2017

10 startups à suivre en 2017

1. Evolved Analytics, une startup d’analyse poussées

EvolvedAnalyticsNée de la Flandre, région du nord de la Belgique, Evolved Analytics propose un service de consultance qui semble avoir tout compris des enjeux futurs, un service mettant l’accent sur la science des données. Concrètement que propose la startup ? Un système d’analyse ultra-performant. Qualifié de AaaS (analytics as a service), l’algorithme développé par l’équipe d’ingénieurs permet, sur la simple base d’une base de données, de définir et conceptualiser une stratégie. L’outil se veut simple et rapide. La technologie, née de l’esprit de Katya Vladislavleva, permet actuellement de travailler sur plusieurs industries comme les matériaux, les produits de consommation ou encore la manufacture. La solution est si précise qu’elle est capable de déterminer et de pointer le moment optimal pour l’achat d’une voiture de seconde main.

2. Foodpairing, la startup qui viendra titiller vos papilles

Foodpairing mise sur trois des meilleures choses que l’on peut trouver en Belgique : les savoirs en innovation, l’expertise en ingénierie et la culture de la nourriture. Dans quel but ? Apporter le bonheur culinaire au sein du quotidien. L’entreprise a en effet développé une des plus grandes base de données du monde vis-à-vis des ingrédients et de leur gouts dans le but de permettre les meilleurs associations possibles. Les algorithmes travaillent à l’association des différents parfums pour permettre un équilibre optimale quant aux gouts. Que cela soit les grands chefs qui utilisent la solution pour composer leur menu ; les barmans qui peuvent également se servir de la solution pour créer de nouveaux cocktails ; tout le monde peut y trouver son compte. L’application ne prends que quelques secondes pour associer les gouts et peut vous conseiller par à rapport à des produits locaux, internationaux ou encore de saison. A l’image de ce qu’il propose, la visite de leur quartier général situé à Bruge est une aventure pour tous les sens.photofoodpairing

3. Visupedia ou la startup visionnaire

VisupediaUne encyclopédie collaborative et visuelle permettant de redécouvrir des concepts, des éléments ou encore des évènements, voilà ce que propose la startup Visupedia. Le projet a pour ambition de résoudre un problème que nous avons tous et toutes déjà connu : « Je l’ai sur le bout de la langue, je sais ce que c’est mais je ne me souviens pas du nom ». La solution proposée doit également permettre à ses utilisateurs, en plus de trouver et de comprendre, d’acheter des objets parmi des millions de références.

Comme son nom pourrait l’indiquer, Visupedia (qui ressemble donc à Wikipédia) se veut collaborative et a donc mis à disposition des créateurs de contenus, un logiciel permettant de faire des schémas ou encore de corriger d’éventuelles erreurs commises par la communauté. Visupedia, comme cela est démontrée dans sa vidéo de campagne, veut également permettre à tout un chacun d’apprendre à réaliser des actions simples de la vie de tous les jours comme la recette du mojito, le tout en image et de façon simplifiée.

4. REstore la startup du gain d’énergie

REstorePermettre de réduire les factures liées à l’utilisation de l’électricité au sein des compagnies plus importantes, voilà le besoin dont a décidé de s’occuper la startup REstore. Le concept est peut-être très séduisant et semble évident sur papier, mais la réalité est toute autre. Il est en effet facile d’oublier d’éteindre la lumière lorsque l’on quitte le bureau ou que l’on travaille en journée. La solution de REstore consiste à proposer une motivation, un enjeu financier concernant l’utilisation de l’électricité durant les heures de pointes. Comment mettre en place un tel système pour l’entreprise cliente ? REstore propose une plateforme énergétique intelligente qui est capable de calculer les réels besoins en énergie et a également mis en place une station énergétique virtuelle via laquelle des NEGAWatts sont vendus à la place de MEGAWatts. Le business model permet ainsi pour les clients de recevoir des dizaines de milliers d’euros par an mais également d’améliorer son empreinte énergétique durant les pics de consommation. Plusieurs entrepreneurs comme Paul Carpentier ont déjà accepter de faire confiance à Restore et nous espérons sincèrement que d’autres joindront l’aventure.

5. Une startup qui construit des liens vivants : Ontoforce

OntoforceOntoforce vient de lancer sa nouvelle plateforme de recherche dénommée Disqover. Les caractéristique de cette dernière permettent à la communauté de la santé de communiquer de façon rapide les nouvelles découvertes dans différents domaine. L’objectif poursuivi étant de créer une communauté hyper active pouvant mettre en relation des médecins, des experts en biotechnologie, informaticien et ingénieurs en relation. Les recherches pourraient de cette manière avancer d’une façon spectaculaire. Disqover créé littéralement des liens pour la vie et la santé. Si l’idée ne semble pas révolutionnaire, elle n’en est pas moins bien pensée étant donné les besoins évoqués dans le milieu de la recherche scientifique et bio-médicale.

6. SoundTalks la startup qui coupe le souffle

SoundTalksLa startup SoundTalks s’est lancée dans la production de système de surveillance sonore. Utilisant les caractéristiques propres aux sons et se basant sur une série d’algorithmes complexes, la solution propose aux fermiers et aux éleveurs une surveillance en temps réel de leur bétail. Le système a été conçu de sorte qu’il soit facile à installer, peu invasif et imperméable. Le produit en lui-même a également été réfléchi pour être simple à mettre en place et est constitué d’un ensemble de « plug and play », la structure imperméable et un logiciel vigilant qui permet de détecter les animaux en détresse. Le système est rapidement opérationnel puisqu’une surveillance peut être commencée après 5 minutes. De cette manières, les agriculteurs, éleveurs et vétérinaires sont à même de prêter une attention particulière à la respiration de large troupeaux avec une détection et identification rapide des infections qui pourraient apparaitre. La solution proposée par SoundTalks est automatique et facile à utiliser. Ce système permet de s’assurer de la bonne croissance et de la bonne santé des troupeaux. Un autre avantage non négligeable qui peut être attribué au système est la détection des infections de façon individuelle et ainsi de réduire l’utilisation des antibiotiques sur tous les troupeaux ce qui représente un meilleur traitement de l’animal et une réduction des couts importante. Il est intéressant de souligner que cette startup est une spin-off de unités de recherche de pointe : l’Université Catholique de Louvain, de la KU Leuven et de l’Université de Milan.

7. La startup Musimap

MusimapLa startup Musimap, dirigée par Vincent Favrat, propose une technologie cognitive capable d’analyser la structure d’un morceau de musique. Alliant une approche socio-psychologique, musicologique et lexicologique avec une analyse traditionnelle de la recherche de texte, la technologie développée par Musimap peut se définir comme un hybride unique entre l’expertise humaine et un processus automatisé. Pour se faire la startup a conçu une base de données comprenant plus de 3 milliards de données. Quel est l’objectif poursuivi par cette entreprise ? Comprendre les besoins de l’auditeur et lui permettre de découvrir de la nouvelle musique. Le produit est présenté au moyen d’une application afin de pouvoir procurer à l’utilisateur une expérience unique et sur mesure.

8. La startup Mappamathics

MappamathicsLa compagnie Mappamathics propose d’identifier les nombres premiers afin d’optimiser la cryptographie. Caractérisée par les PNaaS, la proposition de valeur de Mappammathics consiste en l’utilisation des nombres premiers en cryptographie mais pas seulement. La compression fait également partie des services fournis par le calculateur. Les nombres premiers ne sont plus couteux ; pour la somme de 1 euros il est possible d’avoir son propre jeu allant de 256 bits à 4096 bits. L’algorithme qui a été développé par la startup génère des très grand nombres et ce plus rapidement que les autres solutions existantes sur le marché. D’après les informaiton disponibles, la solution offrirait une vitesse pouvant être 22 fois supérieure à celle proposée par les concurrents.

9. La startup qui connecte tous vos objets : AllThingsTalk

AllThingsTalksUn nouveau cloud qui pourrait bien faire la une de plusieurs articles de presse dans les prochaines mois. La plateforme de prototypage rapide IdO permettant de connecter les objets et choses de tout à chacun avec des applications s’annonce déjà comme un projet clé pour le « serial entrepreneur » Peter Leemans. La startup propose en effet aux utilisateurs de connecte leurs appareils à des services Internet comme le stockage ou la visualisation de données récoltées au moyen de tableaux dynamiques. Au-delà de la plateforme, la startup propose également la production du système qui peut être personnalisable pour les grandes enseignes ou marques. Egalement développé un logiciel de création d’application IdO vient soutenir le projet. Celui-ci n’est pas à télécharger et ne demande pas d’autres matériel.

10. La startup qui imprime vos envies : Twikit

TwikitTwikit vient surfer sur la tendance de la personnalisation en proposant à ses clients d’imprimer pratiquement n’importe quel objet à l’aide de la technologie 3D. La startup facilite la création/la modification de produits de la meilleure des façons avant de les expédier à travers le monde entier. Les produits sont très diversifiés et incluent des trophées, des bijoux ou encore des articles de mode, de la décoration d’intérieur, des jouets, etc… le tout imprimé en 3D.

Vous désirez investir dans des startups belges en 2017?

Rien de plus simple, il suffit de vous inscire en tant qu’investisseur et de compléter votre profil afin de recevoir vos premières sollicitations de startups.

Investissez dans des startups